RENDEZ-VOUS lundi 6 février 2012 à 18h30

Conférence : Le Japon, un pays de calamités, avec le géographe et orientaliste Augustin BerqueLes lundis de l’Université populaire / Université Populaire / Commentaires

Les lundis de l’Université populaire/Conférence : Le Japon, un pays de calamités, avec le géographe et orientaliste Augustin Berque
L’être humain a récemment pris conscience du fait que les ressources et la résistance écologiques de la terre n’étaient pas infinies, et qu’il avait trop longtemps « confondu une généralité relative (l’espace disponible sur Terre) avec une généralité absolue (l’espace universel) ». Du coup, l’horizon est réhabilité, comme une « prise essentielle de la réalité ».

 Après l’Iran, le Japon.

L’Université populaire, dans le cadre de son cycle Mondes et monde, poursuit son voyage exploratoire de la planète et de ses enjeux. Presque un an après le terrible séisme qui a frappé le Japon et la catastrophe de Fukushima qui s’en suivit, cette conférence vous invite à une réflexion passionnante sur le rapport que les Japonais entretiennent avec leur pays et sa nature aussi somptueuse que violente.

Cet archipel connaît toutes les calamités possibles. Il subit fréquemment éruptions volcaniques, séismes et tsunamis. Son climat l’expose aux typhons, à des pluies diluviennes, aux glissements de terrain comme aux avalanches.

Pourtant, les Japonais se sont fait de la nature une image marquée par la générosité. Leur culture a su en valoriser les nuances les plus subtiles et ce lien semble résister aux tragédies.

Paradoxalement, leur pays est aussi l’un de ceux où la nature aura été le plus maltraitée par l’industrialisation et l’urbanisation modernes, qui provoquent en retour des catastrophes comme celles de la centrale de Fukushima.

Géographe et orientaliste renommé, grand spécialiste du Japon où il a séjourné de très nombreuses années, Augustin Berque né en 1942 à Rabat, est le fils de l'administrateur et orientaliste Jacques Berque.

Il a fait de la notion d’écoumène  -  ou terre habitée – le pivot de son œuvre. Il étudie à travers elle la façon dont les sociétés humaines et le milieu qui les accueille se façonnent mutuellement en un mouvement incessant. Le Japon, à cet égard, est un fascinant champ d’analyse.

 Image1

Ouvrages majeurs
  • Le Sauvage et l’Artifice. Les Japonais devant la nature, 1986, Paris, Gallimard, 314 p. 
  • Du geste à la cité. Formes urbaines et lien social au Japon, 1993,Paris, Gallimard, 247 p. 
  • Être humains sur la terre. Principes d’éthique de l’écoumène, 1996, Paris, Gallimard, 212 p. 
  • Écoumène. Introduction à l’étude des milieux humains, 2001, Paris, Belin, 271 p. 
  • Histoire de l'habitat idéal - De l'Orient vers l'Occident, 2010, Paris, Félin, 396 p. 

 A propos d'Ecoumènes

La dévastation des paysages et des ressources naturelles, les aberrations architecturales et urbanistiques, sont les signes les plus évidents d’un dysfonctionnement grave et profond dans la relation de l’homme moderne au monde. Cette soif de sens, certains tentent de l’apaiser par une idéalisation inconditionnelle de la nature, par une adhésion à un mysticisme fumeux, par un rejet du rationnel aussi nocif que ce qu’il prétend contrer. Augustin Berque, lui, réussit à trouver des explications au rationalisme intégriste, et donc des réponses à ce mal-être, avec les seules armes de la réflexion et de la recherche.

Mona Chollet in Périphéries (2001)

Lundi 6 février à 18h30 – université

(amphi A6– UFR lettres et sciences humaines)


Cet article vous plaît ? Envoyer un lien vers cette page sur Twitter & Facebook

MCH, Maison de la Culture du Havre